•  

Mme Lang, professeur d’anglais au primaire

Mme Lang, professeur d'anglais au primaire

  • Depuis combien de temps enseignez-vous au LFKL ?

Deux ans.

  • Pourquoi avoir choisi le LFKL pour enseigner ?

Ayant déjà travaillé dans une école française du réseau AEFE, je m’attendais à ce qu’on y place la barre haut. Mon précédent poste, au Sri Lanka, était dans un établissement beaucoup plus petit, alors j’ai bondi sur l’occasion de me retrouver dans une école plus grande, avec tous les défis à relever et les avantages que cela comporte.
Le rayonnement de Kuala Lumpur et l’animation qui y règne m’attiraient également.
Nous avions pour projet depuis plusieurs années de partir vivre à l’étranger en famille en Asie, la Malaisie nous permet d’être à proximité de nombreux pays asiatiques que nous rêvions de visiter.

La capitale Kuala Lumpur est le lieu propice aux sorties très urbaines et aux balades en nature, tout ce que nous aimons en tant que sportifs. Nos enfants de 11 et 14 ans adorent aussi et leur scolarité en établissement français à l’étranger avait de l’importance pour nous pour pratiquer l’anglais plus couramment et avoir de bonnes conditions de travail en classe.

Le LFKL est un établissement agréable qui regroupe une équipe de professeurs très dynamiques.

  • Qu’est-ce qui vous plait dans votre métier ?

La diversité de mes tâches. En une seule journée, j’enseigne d’ordinaire l’anglais, les arts plastiques, l’éducation physique et les sciences. Je travaille en étroite collaboration avec mes collègues, ce qui est essentiel pour garantir un environnement d’apprentissage optimal aux élèves. J’apprécie aussi ma relation aux parents. Au long de ma carrière d’enseignant(e), j’ai pu mesurer la valeur d’une étroite coopération entre parents et enseignants pour que les enfants réalisent pleinement leur potentiel.

  • Quels types de projets avez-vous organisés avec vos élèves ?

Tous les ans, en Avril, a lieu la journée internationale du yoga pour les enfants. Comme j’enseigne également le yoga aux petits, j’ai invité les classes de maternelle et primaire à se joindre à moi dans la cour de récré, le temps de pratiquer le yoga, 5 minutes, pas plus. L’accueil qu’a reçu ma proposition m’a épaté(e) : près de deux cents élèves (plus leurs professeurs !) de deux ans et demi à onze ans ont fait ensemble des exercices de respiration et des étirements. J’ai hâte qu’on recommence l’an prochain.

J’aime faire découvrir à mes élèves la diversité des fêtes anglophones célébrées de par le monde – et pas seulement les plus connues. J’organise avec mes classes de CP un goûter de Thanksgiving où chacun apporte de la nourriture maison pour la partager avec ses camarades. En général, on organise aussi des activités musicales et artistiques et – le plus important – on revient sur ce que nous inspire la fête : un sentiment de gratitude et de reconnaissance.

  • Qu’est-ce qui caractérise selon vous le LFKL ? Quels sont ses atouts ?

En tant qu’enseignant(e) et parent, j’apprécie que le système scolaire français s’exporte, tel quel, à l’étranger. Les élèves suivent le même programme que leurs homologues en France tout en allant à la découverte de cultures locales grâce à divers projets. Je dirais que le LFKL offre une formidable expérience aux élèves.

  • Qu’est-ce qui caractérise selon vous les élèves du LFKL ? Qu’attendez-vous d’eux ? 

La diversité de leurs origines reflète celle des cultures et des langues de Malaisie. Ils sont brillants, curieux, intéressés par le monde qui les entoure.
Je les incite à prendre des risques et compte sur eux pour faire de leur mieux. Je les rassure en leur expliquant qu’on ne peut pas apprendre sans se tromper parfois.