•  

BOURSE EXCELLENCE MAJOR

Félicitations à Aya Bouhsissin, notre élève de Terminale S, lauréate de la promotion 2020, qui a été sélectionnée pour la Bourse Excellence Major de l’AEFE et qui va rejoindre une faculté de médecine à Lyon ! Découvrez ici son témoignage, son parcours, et ses futurs challenges !

  1. Depuis quand es-tu élève au LFKL ?

Je suis élève au LFKL uniquement depuis cette année. J’ai effectué ici mon année de terminale même si mes camardes m’ont tout de suite intégrée comme si j’étais ici depuis bien plus longtemps. Auparavant j’étais scolarisée au Lycée Descartes à Rabat.

 

  1. Pourquoi as-tu choisi cette faculté et cette ville ?  As-tu déjà une idée du type de travail que tu souhaiterais effectuer après tes études supérieures ? Vers quelle filière voudrais-tu t’orienter ?

J’ai choisi d’effectuer mes études à Lyon dans l’une des deux facultés de médecine de la ville. J’aimerai plus tard être médecin. Soigner et aider les autres est mon rêve depuis toute petite.

 

  1. Quels sont les options et les sujets que tu vas étudier ?

Je vais être en PASS (Parcours Accès Spécifique Sante), soit la nouvelle PACES c’est à dire la première année de médecine. De ce fait, je vais étudier entre autres l’anatomie, la biophysique, la biochimie… En outre, j’ai pris comme mineure la psychologie.

 

  1. Qu’est-ce que t’as apporté le LFKL ?

En plus d’un savoir académique dispensée en cours, les professeurs m’ont avant tout permis de prendre d’avantage confiance en moi et en mes capacités. Ils sont toujours à notre écoute et nous aident dès que l’on en ressent le besoin. Vu qu’en terminale S nous n’étions pas très nombreux (une classe de 25 élèves) les professeurs prennent le temps d’aider tout le monde et de s’adapter au rythme de travail de chacun. Ainsi en vue de l’effectif d’élèves réduits dans le lycée, l’équipe pédagogique a un suivi individuel de tous les élèves. Les professeurs valorisent nos qualités et nous aident à les développer pleinement.

Je pense sincèrement qu’avoir été scolarisée au LFKL a été pour moi une chance. L’ensemble de l’équipe pédagogique m’a conseillée et aidée tout au long de cette année. Je pense que dans de plus grands lycées, les élèves ne sont pas autant suivis qu’ici. Ce suivi m’a permis de bien préparer mon dossier ainsi que l’ensemble des démarches administratives quant à l’obtention de cette bourse.

 

  1. Quels sont selon toi les challenges qui t’attendent, les nouveautés et changements que tu vas rencontrer ?

Tout d’abord je vais devoir apprendre à vivre sans mes parents, cuisiner, faire la lessive et les courses. Je vais devoir prendre mon indépendance dans une ville ou je ne suis jamais allée auparavant. De plus, les cours à la fac sont entièrement différents des méthodes d’enseignements que j’ai connues auparavant. En outre, la première année en médecine est extrêmement sélective, le taux de passage en deuxième année est très bas. S’ajoute ainsi une autre difficulté aux cours très nombreux et complexes qu’il faudra maitriser. Je suis sûre que d’autres défis que je ne soupçonne même pas aujourd’hui s’ajouteront à moi mais je suis prête à relever tous les défis qui m’attendent !

 

  1. Quels sont les meilleurs souvenirs que tu garderas du LFKL ?

J’ai eu cette année de nombreux souvenirs au LFKL que jamais je n’oublierai. Parmi eux le voyage à Ipoh m’a profondément marqué. Entre le rafting, les merveilleux paysages dans les grottes et la soirée dans la jungle, ce fut une expérience inoubliable. Le concours général de physique-chimie, lui aussi, restera inoubliable. A cause du décalage horaire, j’ai dû passer l’épreuve au LFKL de 19 heures à minuit ! J’ai énormément d’autres évènements organisés dans le LFKL en tête lorsqu’on évoque mes souvenirs dans ce lycée, a l’image du spectacle du nouvel an chinois, le carnaval ou la journée du droit des femmes ou tout le monde a porté un ruban violet. Mais je pense que ce qui a fait que j’ai autant appréciée tous ces souvenirs sont mes camardes de classes. Je pense que c’est eux qui font la beauté du LFKL et c’est eux qui me manqueront le plus.