•  

Mme Halim, professeur de musique et de malais

Mme Halim, professeur de musique et de malais

  • Depuis combien de temps enseignez-vous au LFKL ?

En 2019, ce sera ma deuxième année.

  • Pourquoi avoir choisi le LFKL pour enseigner ?

J’y enseigne la musique et le malais. Je suis francophone et ma première visite en France a été un vrai coup de foudre. À mon sens, il n’y a pas de meilleur endroit que le LFKL pour me sentir proche de la France.

  • Qu’est-ce qui vous plait dans votre métier ?

Chaque jour est l’occasion de nouvelles découvertes, pour les élèves comme pour moi. Leurs visages s’illuminent quand ils acquièrent de nouvelles connaissances !

  • Quels types de projets avez-vous organisés avec vos élèves ?

Pendant deux ans, j’ai organisé le concert Saya Sayang Paris avec mes élèves – une formidable occasion pour eux de rencontrer leurs homologues malaisiens et de chanter avec eux. Les titres chantés en chœur parlaient d’amitié – une manière de célébrer les soixante ans de relations diplomatiques entre France et Malaisie.

Le choix des chansons a aussi permis de faire passer un message important aux générations futures à propos de l’écologie et des bouleversements climatiques.

  • Comment définiriez-vous le LFKL ? Quels sont ses points forts ? 

J’apprécie le fait que les élèves soient originaires de différents pays et n’aient pas tous la même langue maternelle.

Je répondrais donc que le LFKL peut être fier de la diversité des élèves qu’il accueille et de la qualité de l’enseignement qu’il leur dispense.

  • Qu’est-ce qui caractérise selon vous les élèves du LFKL? Qu’attendez-vous d’eux?

Ils sont curieux de tout et ne ménagent pas leurs efforts. Du coup, je leur lance souvent des défis.