•  
Karen Westley, famille franco-américaine
1. Pourquoi avez-vous choisi le LFKL ?

J’ai choisi le LFKL lorsque mes enfants étaient en Petite Section de maternelle. Je vivais à l’époque aux Pays-Bas où je travaillais. Le père des filles est français et
je voulais qu’elles deviennent bilingues et apprécient pleinement tous les aspects de leurs deux cultures.
Leurs grands-parents français ne parlant pas du tout anglais, elles allaient devoir parler français pour être proches d’eux. J’ai bien aimé le programme d’apprentissage en maternelle et les filles avaient deux enseignants adorables chaque année, un(e) travaillant en français et l’autre en anglais.Je savais que, du fait de mon travail, je serais amenée à déménager et je me disais que le système français leur apporterait une continuité scolaire où que nous vivions dû au vaste réseau d’écoles françaises dans le monde reconnues par le Ministère de l’Education Nationale.

2. Vos enfants se plaisent-elles au LFKL ?

Mes filles ont aujourd’hui 12 et 14 ans et ont passé toute leur scolarité dans le système français. Cela leur plaît et elles travaillent dur. Elles ont des amis de plusieurs dizaines de pays et apprennent en outre le mandarin et l’espagnol. Elles réussissent toutes deux bien dans ce système scolaire, c’est pourquoi j’ai décidé de les y maintenir pour le lycée. Grâce au baccalauréat, elles pourront entrer à l’université aux Etats-Unis, en Europe ou au Canada.

3. Avez-vous l’impression que vos enfants changent et grandissent au sein du LFKL ?

Oui. Le LFKL possède une grande diversité d’élèves : certains sont étrangers, d’autres malaisiens, sans oublier les boursiers. Mes enfants ont également eu l’opportunité de développer des qualités de leader en étant déléguées de classe. L’école française met bien l’accent sur la prise de parole, ce qui les prépare bien à pouvoir discuter de nombreux sujets variés avec les adultes et d’autres enfants.

4. WQuelle est la chose la plus positive à propos du LFKL ?

Pour moi, la chose la plus positive est le personnel et les enseignants, ainsi que les effectifs réduits par classe. N’étant pas française, il me faut mieux comprendre ce système éducatif, c’est pourquoi je participe à autant d’activités de l’école que possible. J’ai le sentiment que mes filles bénéficient d’une attention personnalisée et sont très à l’aise à l’école. Le système des CPE et surveillants leur apporte aussi un soutien moral et psychologique. Chaque fois qu’elles ont eu un souci avec un ami ou se sont fait mal, elles ont toujours été très bien prises en charge et entourées. Il y a également une infirmière à plein temps à l’école qui nous appelle en cas de problème.

5. Avez-vous, vous ou vos enfants, un souvenir particulier relatif à l’école, un cours ou une activité ?

Les filles ont toutes deux participé aux festivités de Deepavali et du Nouvel An Chinois. Une année, la classe d’une de mes filles a fait un clip musical sur le développement durable. Ces événements sont agréables pour les parents et une bonne vitrine pour les enfants. On s’amuse aussi beaucoup à la kermesse du primaire.