•  
Denis Manigart, famille belgo-italienne
1. Pourquoi avez-vous choisi le LFKL ?

Il y a de nombreuses bonnes raisons pour lesquelles j’ai choisi le LFKL pour mes 3 enfants. En tant qu’expatrié de deuxième génération moi-même, j’ai grandi en allant à l’école française. J’ai donc une expérience personnelle du système. Avant tout, dans le système français, on apprend le français, qui est une langue assez complexe à assimiler pleinement sans avoir été scolarisé en français. Le français est aussi une excellente base pour apprendre plus tard l’espagnol ou l’italien plus facilement. L’une des inquiétudes est qu’en allant à l’école française, les enfants « passent à côté de l’anglais ». C’était peut-être le cas il y a 30 ans mais aujourd’hui, le LFKL dispense une bonne partie de cours en anglais et les enfants sont tout à fait à l’aise dans cette langue. En général, le niveau académique du système français est très bon. Le LFKL propose aussi un bus scolaire, très pratique, qui vient chercher les enfants le matin et les ramène sains et saufs à la maison après les cours.

2. Votre enfant se plaît-il au LFKL ?

Mes enfants adorent aller à l’école. Ils s’y plaisent vraiment. Ils y ont plein d’amis et d’activités extrascolaires.

3. Avez-vous le sentiment que votre enfant change et grandit au sein du LFKL ? Si oui, comment ?

Personnellement, j’ai été surpris de la qualité du niveau en maternelle. La quantité d’activités, de résolutions de problèmes et de travaux manuels que les enfants y font m’a surpris. Ils se sont clairement épanouis du moment où nous les avons transférés de la maternelle de notre quartier à celle du LFKL. Les programmes sont vraiment très bien conçus et mélangent le français et l’anglais.

4. Quelle est la chose la plus positive à propos du LFKL ?

En ce qui concerne ma famille, la chose la plus positive à propos du LFKL est que nos enfants auront un excellent niveau de français et d’anglais. Je n’ai pas l’impression de sacrifier une langue au profit de l’autre.

5. Avez-vous, vous ou votre enfant, une anecdote particulière au sujet de l’école, d’un cours ou d’une activité ?

Je garde un souvenir tendre de la première fois que ma femme et moi sommes allés récupérer notre fille aînée sur le parking de l’école après sa classe verte de 4 jours à Taman Negara. C’était la première fois qu’elle partait loin de la famille si longtemps. C’était une étape importante ; elle était tellement enthousiaste et avait tant de choses à nous raconter à son retour.